affiche-mesdemoiselles-JulieMesdemoiselles Julie

Un film de Stéphane Vuillet et Gwenaël Morin

2008 - 28 minutes

Production : La Réplique

 


Comment le cinéma peut-il se nourrir du théâtre ? Je considère que le cinéma est une chose magique. Fait à partir de «Mademoiselle Julie » d’August Strindberg, le but de ce travail a été de chercher cette magie à partir du théâtre et de voir ce que cela implique sur le jeu de l’acteur.  Cet auteur a inspiré Bergman, mais aussi Hitchcock. Le film « Mesdemoiselles Julie » est un objet cinématographique singulier dans lequel chaque personnage est incarné par plusieurs acteurs différents, mais il n’a rien d’une captation de théâtre.

 

 

Avec :
Brahim Tekfa, Myriam Sokoloff, Caroline Steinberg, Chloé Martinon, Yann Le Corre, Magda Hamma, Isis Eymery, Jean-Pierre Duperray, Amélie De Vautibault, Lavinia Centrone, Julie Alayrac

 

A propos de Stéphane Vuillet

"Trouver le rythme juste, le rapport musical entre l'acteur et le mouvement de caméra, est mon leitmotiv".

Musicien de jazz en France depuis l'âge de 15 ans, Stéphane Vuillet est arrivé en Belgique en 1993 pour faire du cinéma. Autodidacte, il fait ses premières armes en tant que technicien de la lumière. Il collabore notamment aux travaux de réalisateurs tels que Robert Guédiguian et Jaco Vandormael.
En 1996, il se lance dans l'écriture et la réalisation de ses propres films : "Le sourire des femmes" et "Terre Natale". Parallèlement, il donne des cours de direction d'acteur à l'école Parallax de Bruxelles, et anime plusieurs stages d'acteur devant la caméra.
En 2003, il achève son premier long-métrage "25 degrés en hiver" avec Jacques Gamblin et Carmen Maura, produit par Man's films (Belgique), Lancelot Films (France) et Alocatu (Espagne).

A propos  de Gwenaël Morin

Gwénaël Morin a suivi des études d’architecture interrompues après 4 ans pour faire du théâtre. Entre autres expériences dans ce domaine, il a réalisé plusieurs mises en scène : "Merci pitié pardon chance" (montage de textes de S. Beckett), "Débite allez vas-y" (adaptation de Fin août de A. Adamov), "Pareil pas pareil" (montage croisé de dialogues d’amour tirés de films de J.L. Godard et remarques sur la peinture de G. Richter), "Stéréo" (diptyque avec acte sans paroles 1 et paroles et musique de S. Beckett), "Théâtre normal" (série de sketchs divers), "Mademoiselle Julie" (A. Strindberg), "Poésieland" (karaoké poésie), "Comédie sans titre" ( F.G. Lorca), "Viaje a la luna" (F.G. Lorca), "Aneantis movie" (d’après S. Kane), "Guillaume Tell" (pièce de théâtre intégrée à l’œuvre d’art Swiss-Swiss Democracy de T. Hirschhorn), "Les Justes" (A. Camus). Il travaille à Kehl Am Rhein (Allemagne).

Équipe technique

Gwenaël Morin : Metteur en scène
Stéphane Vuillet : Réalisateur
Isalinde Giovangigli : Assistante réalisation / régie
Damien Mandouze : Ingénieur son
Juliette Hourcourigaray : Stagiaire électro-machino